/ life

Le kéfir, késako ?

Il parait que le 21e siècle sera intestinal. Best-seller du moment, l'équilibre de la flore intestinale semble jouer un rôle majeur dans la bonne santé. Outre une alimentation réfléchie, il existe des moyens complémentaires pour renforcer cet équilibre, dont le kéfir, une des plus vieilles fermentations utilisée par l’homme.

La légende raconte que les bergers du Caucase pouvaient vivre plus de 100 ans sans être malade grâce à une boisson miracle, transmise de génération en génération.

Le kéfir existe sous deux formes : le kéfir de lait qui donne une boisson lactée légèrement acide, et le kéfir de fruit, ou d'eau, qui donne une boisson douce, légère et gazéifiée (la suite de l'article parlera de celle-ci).

Le kéfir, c'est un amas de micro-organismes — des levures et des bactéries sous forme de petits grains blancs — qui transforme de l'eau sucrée en boisson fermentée. La chimie qui s'opère n'est pas encore bien comprise mais de plus en plus de microbiologistes s'y intéressent. Cependant, son action probiotique est évidente.

Pourquoi en boire ?

Le kéfir est considéré comme une excellente médecine préventive et curative. Cette boisson est remplie d’enzymes et de bactéries bénéfiques pour notre flore intestinale, d'où son effet probiotique.

Pour mieux comprendre comment marche le microbiote, je vous invite à regarder cette vidéo. Elle explique ce qui se passe dans l'intestin et ses répercussions sur le corps tout entier.

Outre son effet sur l'équilibre intestinal, le kéfir a également de nombreux bénéfices pour l'organisme.

C'est un excellent régulateur du système digestif, ce qui améliore la digestion et le transit. Le système immunitaire est boosté.

Il est riche en vitamines (B dont B12, C, D, K, …), minéraux, acides aminés et enzymes, d'où un gain d'énergie et une diminution de l'envie de sucre. Finies les envies de fringales.

Le kéfir purifie également le sang et normalise la tension artérielle. Il a un effet tranquilisant et agit sur le système nerveux pour diminuer les dépressions, l'hyperactivité, le stress, les insomnies… Il détoxifie le foie, rebalance le système endocrinien, etc. etc.

Après la théorie, passons à la pratique.

DSC05589

Étape 1 : s'en procurer

La première étape est de récupérer des graines de kéfir. Et c'est pas si facile que ça puisqu'elles ne se trouvent pas dans les rayons des magasins. La façon la plus simple est de passer par une personne qui produit déjà son kéfir. Sinon on peut en trouver en épiceries bio (certains clients en laissent de temps en temps), sur des sites/forums spécialisés ou sur des groupes FB.

Idéalement, pour garder l'esprit traditionnel du truc, les graines ne se vendent pas, mais se transmettent.

Étape 2 : faire sa boisson

Maintenant, les choses sérieuses commencent. Franchement, je me suis demandé dans quelle galère j'allais m'embarquer, à préparer tous les 2/3 jours ma potion magique. Mais pas de panique, la préparation ne dure pas plus de 5 minutes.

Nous allons voir la recette de base du kéfir de fruit. Pour cela, nous avons besoin des ingrédients suivants :

  • une figue sèche bio,
  • un demi-citron bio non-traité (que je coupe en deux ensuite),
  • 3 cuillères à soupe de sucre non-rafiné,
  • 3 cuillères à soupe de graines de kéfir,
  • 1 litre d'eau minérale.

Pourquoi utiliser des fruits bio et de l'eau minérale ? Tout simplement pour éviter d'exposer les graines à des agresseurs comme le chlore ou les pesticides. De plus, les graines n'aime pas trop le métal, donc on évite tout matériel en contenant.

On fout tout ça dans un grand bocal qu'on ferme, mais pas de façon hermétique. Le kéfir produisant du gaz, le contenant pourrait exploser :)

DSC05591

On laisse reposer au moins 24h à température ambiante, à l'abris de la lumière du soleil. Une fois que la figue remonte à la surface, la boisson est prête. Mais on peut la laisser plus longtemps (jusqu'à 72h).

En 24 heures, la boisson sera légèrement laxative, en 48 heures, elle sera plus probiotique.

Une fois cette première phase (qu'on appelle "Fermentation 1" ou F1) terminée, on va filtrer le liquide à travers une passoire pour le mettre dans une bouteille. Cette boisson se conserve 2 ou 3 jours au frais. On peut ensuite jeter la figue et le citron, et rincer les graines de kéfir pour les conserver.

Il est possible de faire une deuxième fermentation (F2) pour ajouter du gout à la boisson. Je ne l'ai pas encore expérimenté.

Étape 3 : conserver les graines

Une fois les graines rincées, on les met dans un bocal avec de l'eau minérale et un peu de sucre, qu'on place au réfrigérateur. Le froid ralenti leur travail. Il faut changer l'eau toutes les semaines.

Il existe aussi des solutions plus long terme comme le séchage ou la congélation, mais je vous laisse faire vos recherches pour cette partie.

Voilààà !

Notes :

  • ce n'est qu'un premier retour d'expérience après quelques semaines de "production",
  • les recettes et processus peuvent varier en fonction des sites/forums que vous visitez, j'ai partagé ici ce que je fais de mon côté,
  • testez !